Présentation du rapport annuel « Russie 2018» / Презентация ежегодного доклада «Россия 2018»

46483193_2196099763736277_8574503667858669568_n.jpg

 

Publicités

Centre de la Culture du Limousin Médiéval

 

24775224_10155292668067602_1343467741254835587_n.jpg

Berceau des troubadours, de la musique polyphonique de l’abbaye de Saint-Martial de Limoges bien avant Notre-Dame de Paris, de la production exceptionnelle de plus de 120 000 pièces d’émaillerie, du plus grand scriptorium de France après celui de Cluny … le Limousin, à la fois terre méconnue et reconnue par les historiens.
La création de cette page et du site limousin-medieval.com sont une initiative personnelle afin de partager et valoriser l’histoire du Limousin.
Partageons nos connaissances sur l’histoire médiévale du Limousin : ses troubadours, ses pèlerinages locaux, ses manuscrits, ses ordres religieux, ses voies d’accès et de commerce, sa création musicale.
22528791_10155150454372602_2617427987885135516_o.jpg
« Le projet de développer le tourisme culturel autour du patrimoine médiéval continue …
Après huit années d’argumentation et de mises en place d’outils comme le site www.limousin-medieval.com, j’attends le soutien des institutionnels pour promouvoir un peu plus encore le patrimoine et valoriser les initiatives privées et publics auprès du grand public, touristes internationaux et scolaires.
Espérons que nous pourrons transformer l’essai pour mettre en oeuvre une vraie dynamique de communication pour mener au soutien d’une économie locale sur notre territoire.
Les départements du Limousin et la Région Nouvelle-Aquitaine, ainsi que les villes limousines sont invitées à contribuer à mon projet.
Cordialement, Alain PETIT (20 octobre 2017 sur la page Centre de la Culture du Limousin Médiéval

Leadership in humanities and arts

 

« Now, as then, we must value the humanities even in the midst of conflict and division. Only through the humanities can we prepare leaders of empathy, imagination, and understanding—responsive and responsible leaders who embrace complexity and diversity. Our institutions must also play a leadership role by making the treasures of the humanities widely available. It is our responsibility to prepare the leaders of tomorrow, and to elevate and protect “the heritage of the human experience” that we all share. »

« L’Artisanat: Authenticité, modernité et renouvellement » : le Salon de la création artisanale organisé à Tunis

téléchargement (1)

Salon de la création artisanale en Tunisie du 28 avril au 7 mai 2017

https://www.facebook.com/SalonCreationArtisanaleTunisie/?fref=nf

Tunisie: 80% des artisans sont des femmes

http://aa.com.tr/fr/%C3%A9conomie/tunisie-80-des-artisans-sont-des-femmes/802444

L’artisanat comme moyen d’assurer l’indépendance économique des femmes

http://www.webmanagercenter.com/2017/04/21/405818/lartisanat-comme-moyen-dassurer-lindependance-economique-des-femmes/

Le Réseau des Indépendants de la Musique

16998016_1435316899877000_6311711606014726587_n.jpg

La Fédération Feppia, le Réseau Aquitain Musiques Actuelles, le Pôle Régional des Musiques Actuelles de Poitou-Charentes et les acteurs musiques actuelles du Limousin ont fusionné: Le RIM (Réseau des Indépendants de la Musique) est né !

http://www.feppia.org/wp-content/uploads/2017/01/Communique-Creation-du-RIM.pdf

http://www.irma.asso.fr/Nouvelle-Aquitaine-le-Rim-est

https://www.facebook.com/reseaurim/

 

Espadrille de Mauléon : il ne manque qu’un partenaire

2378934643_04ed9066f6_m

Imaginé par la communauté de communes de Soule et la mairie de Mauléon,  » L’Atelier de l’Espadrille de Mauléon » devrait bientôt voir le jour en centre-ville.

« Il y a des années qu’on réfléchit sur ce projet, confie Michel Etchebest, le maire de Mauléon. Les entreprises locales sont au courant. Il nous faut maintenant un opérateur. C’est pour cela que nous lançons un appel à candidature « .

Mauléon, on le sait est la capitale de l’espadrille.

Cette chaussure emblématique du Pays Basque synonyme de détente et de légèreté a donné sa culture industrielle à la Soule, et après une période difficile elle est redevenue un produit de mode qui fait travailler six entreprises et une centaine de personnes pour une production annuelle d’environ 1,5 million de paires.

L’énorme succès de la fête de l’espadrille et l’engouement des touristes pour des visites d’ateliers témoignent de ce renouveau.

D’où l’idée d’un projet à vocations multiples qui regrouperait sous un même toit un atelier de production et de démonstration, un bureau de l’office de tourisme, et un espace muséographique racontant l’histoire de l’espadrille de Mauléon.

Le but est de promouvoir l’espadrille, d’assurer le développement touristique du territoire, et de développer sous la marque Mauléon, une filière de qualité. « Un peu à l’image de Laguiole qui était en train de perdre son savoir-faire », compare Anne-Marie Thornary.

L’opérateur produit et vend

Cela permettra de produire des espadrilles faites à Mauléon, de la corde au produit fini, à la main ou à la machine. De préserver, de transmettre et de promouvoir les savoir-faire ancestraux. De conserver des emplois qualifiés. Et de diversifier les produits touristiques.

Bien entendu, les espadrilles Mauléon répondront à un cahier des charges très précis. Cela pourrait être d’ailleurs un premier pas vers une demande d’IGP. Mais, s’ils le souhaitent, les sandaliers pourront aussi produire, hors label, bien sûr, d’autres espadrilles selon d’autres méthodes.

Actuellement, il ne manque plus qu’un opérateur partenaire pour avancer. « On cherche un fabricant qui veut monter cet Atelier de l’Espadrille de Mauléon avec nous, confirme Dominique Boscq, le président de la communauté de communes.

On se donne six mois pour réfléchir ensemble et construire un projet selon un principe très simple, la collectivité investit et l’opérateur produit et vend ». L’achat et l’aménagement du site seront en effet financés par les acteurs publics, un concours d’architecte sera organisé pour s’assurer d’un projet original et la scénographie sera confiée à une équipe multimédia professionnelle.

6, C’est le nombre d’entreprises qui vivent de l’espadrille à Mauléon employant une centaine de personnes pour une production annuelle d’environ 1,5 million de paires.

Source:

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/06/19/espadrille-de-mauleon-il-ne-manque-qu-un-partenaire,1137347.php

Dans le but de créer un outil de promotion touristique et de développement économique autour de l’espadrille, la commune de Mauléon et la Communauté de communes lancent conjointement un appel à candidature pour créer l’Atelier de l’espadrille à Mauléon.

Pour plus d’infos ou toute demande de dossier de candidature, contacter Joël Marion à la Communauté de communes au 05 59 28 41 80 ou economie(at)soule-xiberoa.fr.

Dossier de Presse :

http://www.soule-xiberoa.fr/fileadmin/Bibliodocs/Communaute/Presse/Communique_de_presse_atelier_de_l_espadrille.pdf

Source:

http://www.soule-xiberoa.fr/fr/actualite/latelier-de-lespadrille.html?tx_ttnews%5BbackPid%5D=1&cHash=e8faa21455f06c68934d7df966285f6b

TOOBORDO, LA WEB RADIO ASSOCIATIVE ET CITOYENNE BORDELAISE DEMENAGE

935041_443284815765758_873227411_n

La webradio tooBordo est née de la mise en commun de valeurs profondément citoyennes et de compétences développées dans différents secteurs d’activités.

Les membres fondateurs de l’associationtooBordo ont de solides expériences dans des secteurs aussi variés que la radio, Internet, la création artistique ou encore le développement durable.

L’équipe est particulièrement sensible à l’éducation populaire et à la notion du ‘bien-vivre ensemble’ qui sont des idées majeures de son objet associatif.

Ce nouveau média participatif a pour ambition est de :

– Faire connaître les acteurs et agitateurs qui dynamisent notre quotidien

– Permettre à tous les publics de découvrir les métiers de la radio

– Favoriser l’expression, la création et le partage…

Notre intérêt pour les nouvelles technologies et la vie de nos communes nous permet aujourd’hui de vous proposer ce nouvel espace multimédia.

Un outil différent pour écouter, prendre et donner la parole !

Fabienne Pinos, Présidente de tooBordo

Suite sur : http://toobordo.net/presentation/

Retrouvez :

– le SonoLab : http://toobordo.net/sonolab/le-concept/

– les ateliers radios : http://toobordo.net/ateliers-radio/le-concept/

– les cartes postales audio: http://toobordo.net/cartes-postales-audio/le-concept/

Sans oublier l’R du Temps, chronique radio participative du Centre Social du Grand Parc – BordeauxCette citation de Bernard ENNUYER, sociologue et directeur de l’association parisienne Les Amis, Service à domicile, dont l’objet est de lutter contre l’isolement, en particulier des personnes âgées et développer de nouvelles formes de solidarités.

Dernière édition sur VIMEO : http://vimeo.com/65447645

Institut Culturel Basque : Fédérer les énergies – Instituto Cultural Vasco – Combinación de energías

logo

« Depuis 1990, l’Institut culturel basque (1) a toujours tissé des liens avec les structures culturelles d’Hegoalde », indique Pantxoa Etchegoin, son directeur. D’abord centrés sur la valorisation linguistique, les échange se cristallisent autour d’expos itinérantes : Kantuketan sur le chant basque, Batekmila, une exposition multimédia notamment diffusée dans la bibliothèque provinciale Koldo Michelena de Donostia, qui a « ancré les relations avec la Diputacion du Gipuzkoa. »

En 2003, une convention signée avec le Gouvernement basque ouvre « plus grandes les portes sur le transfrontalier. »

Des animations sont mises en place : « Iparraldea-bertan », un festival de musique « Iparra galdu gabe » organisé avec Getxo, des échanges avec Gerediaga pour inviter des éditeurs, écrivains d’Iparralde à partager un stand à Durango, ou encore, la diffusion de l’exposition « Itsasuriak, les gens de la mer » au Musée maritime de Bilbao, avec des conférences de personnalités basques telles Mikel Epalza, l’aumônier des pêcheurs.

En 2008, la Diputaciòn accentue son partenariat et coproduit l’exposition Batekmila et un DVD « Iparaldea XXI », regards croisés de jeunes sur leur territoire.

En 2012, une convention de partenariat signée avec Donostia kultura amplifie les relations actées depuis 2010. Son but ? « Proposer davantage d’échanges, mieux valoriser les artistes de part et d’autre. » L’ICB, fort de 150 associations ou artistes membres, s’affirme comme un opérateur privilégié du territoire pour Donostia kultura, en charge de la programmation des dix centres culturels de Donostia. De son côté, Donostia kultura s’implique davantage dans la création culturelle. Résidences d’artistes et appels à projets communs sont ainsi lancés (lire p.22 dans la Lettre de l’Agglo n°11).

(1)  Il est subventionné par l’Etat, le Conseil régional, le Conseil général, le Syndicat intercommunal pour le soutien à la culture basque. »

Texte du journal en ligne Agglomération Cote Basque Adour

http://www.agglo-cotebasque.net/les-actions/l-agglo-a-l-heure-transfrontaliere/1112-institut-culturel-basque-federer-les-energies.html

En savoir plus sur l’Institut Culturel Basque :

http://www.eke.org/fr/institut-culturel-basque

http://www.dailymotion.com/jakeslarre#video=x9qlkh

Traduccion en Castellano

« Desde 1990, el Instituto Cultural Vasco (1) siempre ha forjado vínculos con estructuras de Hegoalde cultural », dijo Pantxoa Etchegoin, su director. Inicialmente se centró en el desarrollo del lenguaje, el intercambio cristalizar en torno a las exposiciones itinerantes: Kantuketan la canción vasca, Batekmila, incluyendo una emisión exposición multimedia en la biblioteca Koldo Michelena provincial Donostia, que « las relaciones arraigadas con Diputacion Gipuzkoa. ‘

En 2003, un acuerdo firmado con el Gobierno Vasco abre « puertas grandes en la frontera. « Las actividades se llevan a cabo: » Iparraldea-Bertan « music festival » Iparra galdu gabe « , organizado Getxo, los intercambios con Gerediaga invitar a editores, escritores Iparralde para compartir un stand en Durango o, difusión de la exposición « Itsasuriak, la gente del mar » en el Museo Marítimo de Bilbao, conferencias de personalidades vascas Mikel Epalza los pescadores capellán.

En 2008, la Diputación amplía su colaboración y co-exposición Batekmila y DVD « Iparaldea XXI » puntos de vista de los jóvenes sobre su territorio.

En 2012, un acuerdo de colaboración firmado con Donostia Kultura amplifica las relaciones escritas desde 2010. Su propósito? « Ofrecer más intercambios, promover mejores artistas de ambos lados. « La licitación pública internacional, fuertes 150 asociaciones de artistas o miembros, se está convirtiendo en un operador preferido para el territorio Donostia Kultura a cargo de la programación de los diez centros culturales Donostia. Por su parte, Donostia Kultura más involucrados en la creación cultural. Residencias de artistas y convocatorias de proyectos conjuntos y en marcha (ver p.22 en la Carta Agglo N º 11).

(1) Está subvencionado por el Estado, el Consejo Regional, el Consejo General, el Sindicato de apoyo a la cultura vasca.

Fuente en la portada del periodico digital Agglomération Cote Basque Adour

Para saber mas  sobre EKE :

http://www.eke.org/es?set_language=es

http://www.dailymotion.com/jakeslarre#video=x9qlkh

 

EUSKERA